LES FILS TENSEURS



LES FILS TENSEURS POUR UN REMAILLAGE : LE LIFTING MEDICAL


Le remaillage grâce aux fils tenseurs, de suspension ou encore crantés, est une réponse nouvelle aux femmes et aux hommes encore relativement jeunes, qui désirent un rajeunissement « de longue durée » et qui ne souhaitent pas avoir recours à la chirurgie. Ils permettent une remise en tension de l'ovale d'un visage fatigué et relativement jeune, et de reculer un lifting…

L'implantation de fils permet d'obtenir un résultat naturel et cohérent car toutes les zones affaissées peuvent être traitėes en même temps. La durabilité du traitement dépend essentiellement du type de fil utilisé et de la technique d'implantation.

Les fils tenseurs représentent aujourd’hui une technique supplémentaire efficace et radicale dans la prise en charge globale du vieillissement du visage. En association avec les fillers, les peelings, les photothérapies, ils offrent, sans être un concurrent direct de l’acte chirurgical, un moyen médical efficace dans la lutte contre « les marques du temps » .



L’avis de l’AFME



"Cette technique a déjà bien évolué et s’est améliorée dans les résultats depuis l’emploi de fils plus longs et multiples. Elle paraît destinée à un bel avenir. De nouveaux types de fils apparaissent régulièrement sur le marché. C’est aujourd’hui la seule technique légère qui apporte immédiatement un effet « lifteur » digne de ce nom. Là encore, le praticien doit rester prudent et avoir été parfaitement formé à ces techniques et connaître l’anatomie des zones traitées."



Ce qu’il faut retenir des avantages de ce lifting médical avec fils tenseurs comme technique de rajeunissement :


  • Indiqué pour des Femmes et des Hommes
  • Agés de 35, à plus de 70 ans...
  • Absence de cicatrice, car pas de chirurgie
  • Pas d’anésthésie générale, donc pas d’hospitalisation
  • Résultats très naturels
  • Pas de changement de l’expression
  • Discrétion totale
  • Pas de contre-indication chez le fumeur
  • Retension possible après quelques années par action sur les fils en place (si ceux-ci sont non résorbables)
  • Possibilité de réaliser dans le même temps une autre intervention de typenBlépharoplastie
  • Facilité de réalisation
  • Intervention quasi-indolore (sans bistouri, et sous anesthésie locale)
  • Période de convalescence très courte (de 48h à 2 semaines)



Ainsi la pose de fils tenseurs ou de suspension est un acte médical qui apparaît comme un véritable lifting médical alternatif au lifting chirurgical pour le rajeunissement du visage.




Quels sont les avantages par rapport au lifting chirurgical ?



Le vieillissement du visage se traduit essentiellement par 2 phénomènes :



  • L’involution tissulaire, qui est la perte de la densité des tissus, peut être compensée par des injections visant à redonner le volume perdu, que ce soit grâce au traitement par la Toxine botulique pour la partie haute du visage, ou à l’Acide Hyaluronique et le Radiesse™ pour le reste du visage. L’indication du lifting chirurgical a de ce fait beaucoup diminué.


  • L’affaissement tissulaire peut être contré par les fils tenseurs. Cette technique, ne nécessitant pas d’ouvrir la peau pour implanter des fils, est dite « transcutanée ». Ils permettent mobiliser les tissus vers le haut, donc de les lifter, mais sans pratiquer de coupure de peau pour la raccourcir, ni de décollement de profondeur pour la mobiliser, ce qui permet de préserver la vascularisation, essentielle à sa qualité.


Le lifting chirurgical qui décolle la peau et repositionne les muscles est une technique efficace sur le bas du visage et le cou, il garde ses indications sur les visages plus mûrs ou très abîmés, avec parfois une rançon cicatricielle importante, c’est un acte lourd.

L’intérêt est donc clairement de sortir du champ chirurgical.



EFFETS



Cette intervention permet de retendre la peau et de stimuler sa production de collagène afin de lui rendre son élasticité :


  • Repositionner les structures vers le haut pour contrer l’affaissement tissulaire (sorte de glissement vers le bas des tissus superficiels sur les tissus profonds, s’accompagne d’un allongement relatif des tissus superficiels).
  • Aider à lutter contre le vieillissement cutané et sous-cutané : tout affaissement du visage débutant (dès 35 ans) ou plus avancé (70 ans et plus). Le remaillage traite à la fois l'ovale du visage et le cou.

INDICATIONS



La pose des fils tenseurs est indiquée pour les femmes et les hommes, encore assez jeune, entre 35 et 70 ans, pour lesquels un lifting chirurgical serait prématuré ou pour ceux plus âgés refusant une intervention chirurgicale lourde et dont la peau le permet.



Indications par zone :



  • Ptose des pommettes et des joues
  • Effacer les sillons nasogéniens (rides qui descendent du nez vers la bouche)
  • Effacer les plis d'amertume (rides du coin de la bouche)
  • Remonter la queue du sourcil
  • Rectifier l'ovale du visage
  • Traiter le relâchement et les plis du cou
  • Traiter le relâchement des fesses
  • Traiter le relâchement des seins
  • Traiter le relâchement des bras
  • Le ventre


Indications couplées :



  • Rehaussement des pommettes avec effacement des sillons naso-génien.
  • Amélioration de l’ovale, avec effacement des plis d’amertumes si ceux-ci sont présents.


Le traitement du relâchement de certaines zones du visage avec les fils tenseurs est quasi indolore.

A partir de 40 ans, le vieillissement du visage est caractérisé par l’affaissement des tissus par perte des attaches, entraînant un glissement vers le bas des structures de la face avec apparition des sillons nasogéniens entre la base du nez et l’angle de la bouche ainsi que des sillons d’amertume entre la bouche et le menton.
Les bajoues apparaissent donnant au bas du visage un aspect alourdi, les muscles du cou subissent aussi ce mouvement de chute vers le bas avec apparition de deux cordons fibreux donnant un aspect de « cou de dindon ».

La technique de fils tenseurs est utilisée pour remédier à ce relâchement cutané de l’ovale du visage, en agissant notamment sur les bajoues.
Elle agit aussi sur la partie haute du visage en mettant en tension la joue, effaçant ainsi les sillons nasogéniens et d’amertume.
Elle est excellente pour restructurer le volume des pommettes, piliers centraux dont l’intégrité de forme et de volume est très importante dans le maintien de la jeunesse et de la beauté du visage.
La queue du sourcil peut être aussi relevée, ainsi que le cou, dont les plis souvent disgracieux ne sont plus en harmonie avec un visage.
La pose de fils tenseurs, appelés aussi fils crantés est un acte médical qui ne génère aucune cicatrice.
En substitution du lifting chirurgical chez les fumeurs.
En effet, il faut savoir que le lift ing est contre-indiqué chez les fumeurs à cause du risque de mauvaise cicatrisation important. Les fils sont pour eux tout à fait indiqués.




Les 3 conditions nécessaires pour valider l’indication




Une ptose modérée



Cette technique ne peut en aucun cas être une alternative au lifting chirurgical pour les ptoses très importantes, mais reste un geste intéressant pour les ptoses modérées.
Il s’adresse à tous les patients, qui ont un relâchement tissulaire, mais pour lequel le geste chirurgical est prématuré.

Une bonne élasticité cutanée



Si celle-ci est insuffisante, le résultat esthétique risque d’être aléatoire ; cependant cette caractéristique de la peau est parfois surprenante.



Une couche hypodermique suffisante



En effet, si la peau est trop fine, le risque de sentir et de voir un cordon fibreux sous-cutané est important, et souvent mal vécu.


Si ces 3 critères ne sont pas respectés, l’efficacité risque d’être insuffisante, voire d’avoir un résultat esthétique fortement compromis.


Les effets du traitement durent plusieurs années :



  • 2 ans minimum pour les fils résorbables et 5 ans pour les fils permanents.

  • Il est possible de répéter l’intervention quelques années plus tard.



MECANISME D'ACTION



Observation du vieillissement



Pour bien comprendre le fonctionnement des fils en médecine esthétique, un petit rappel sur le vieillissement. Bien que ce dernier soit complexe sur le plan physiologique, il peut être résumé en 3 principaux éléments sémiologiques:


  • 1. Une perte de volume
  • 2. Une altération qualitative de la peau
  • 3. Une ptose


Les techniques de traction, le remaillage ou le « filting », tout comme le lifting, n’agissent que sur la ptose, et n’ont donc qu’un effet partiel dans la prise en charge globale du vieillissement (bien que nous verrons avec les exemples qu’il y a une correction partielle des volumes, probablement liée à l’induction de synthèse de collagène induite par les fils).La peau est retendue et l’ovale du visage est redessiné, les traits sont remontés, les pommettes plus saillantes les rides effacées.



Les fils ne touchent pas les muscles il n'y a donc aucune modification des expressions, qui restent naturelles et harmonieuses.
La fabrication du collagène autour du fil lui confère un véritable rôle de structure et de soutien de la peau dont on pourra observer les effets bénéfiques pendant plusieurs années.
Le résultat, un vrai coup de frais et une remise en tension des tissus qui ont tendance à s’affaisser.



Le rajeunissement du visage est évident :



Les résultats sont immédiats et acquis à 90% dès la première semaine au terme de laquelle il convient de revenir en consultation pour un ajustement éventuel.
Ils s’affinent dans les 3 mois qui suivent.
L’effet va durer plusieurs années : 2 ans minimum pour les fils résorbables et 5 ans pour les fils permanents.




COMMENT SE PASSE LA POSE DES FILS ?




Ce type d’intervention offre un effet rajeunissant important sans les douleurs et sans danger de la chirurgie.

  • Vous êtes en position assise, le médecin ou le chirurgien procède au tracé du trajet que devront suivre les fils en fonction de la traction souhaitée.
  • Cette technique médicale consiste à placer des fils très fins sous la peau pour retendre une zone cutanée, sans avoir recours à la chirurgie.


Le chirurgien ou le médecin esthétique insère les fils crantés sous la peau sur la ligne de l’ovale du visage. L’implantation se fait avec précision, zone par zone, en suivant les dessins préalablement faits.

Ces fils placés dans le derme profond permettent de corriger la ptose ou affaissement du visage sans intervenir sur les muscles et donc sans aucune modification des traits. Les fils tenseurs sont comme les fils de suture, résorbables ou permanents, dans lesquels un grand nombre d’aspérités créent autant de points d’ancrage : les crans des fils sont dirigés dans une certaine direction pour s’accrocher aux tissus cutanés et ainsi retendre la peau.

La peau réagit à l'introduction de ces corps étrangers en faisant une inflammation locale qui en cicatrisant va créer cet effet de tension.

Les aiguilles très coupantes des implantations anciennes ont été remplacées par des aiguilles à pointe mousse (non coupante), atraumatiques, qui, lorsqu’elles sont passées dans l’hypoderme, sont parmi les outils les moins agressifs pour travailler sous la peau. Le scalpel, outil emblématique du chirurgien, n’est pas utilisé dans cette technique.

La pose de tous les fils nécessaires pour un traitement dure entre 30 mn et 2h30 selon l’ampleur de l’affaissement et surtout celle du projet thérapeutique.

Elle s'effectue sous anesthésie locale pour assurer un meilleur confort. Il est utile d’ajouter à l’anesthésique local (lidocaïne) un produit diminuant le diamètre des vaisseaux (adrénaline), afin de minimiser encore les risques d’ecchymoses.

La phase de réglage de tension et de symétrie doit être rigoureuse et jamais hâtive.



Deux types de Fils spécifiques résorbables et non résorbables :



Pose de Fils résorbables « Silhouette Soft©»


Lift Silhouette est un lifting qui fait usage de sutures innovantes pour soulever les tissus affaissés dans la zone moyenne du visage. Cette procédure peut même être utilisée pour aider à soulever les mâchoires.
Les fils « Silhouette Soft©» sont posés simplement en ambulatoire avec une petite anesthésie locale. Son effet est immédiat en assurant une traction sur les tissus relâchés.  L’association à des injections d’Acide Hyaluronique, de Toxine botulique ou de PRP est possible.



Pose de Fils non résorbables « Spring Thread© »


La méthode en V utilisée par les praticiens qui posent des fils non résorbables, (contrairement à d’autres techniques de fils résorbables qui s’implantent dans les joues), assure une technique moins invasive permettant une reprise très rapide de la vie sociale (48h au plus) en minimisant les risques d’hématomes.

L’effet lifting avec cette technique est immédiat, aucun traitement particulier n’est nécessaire après la séance.



COMMENT SE PREPARER POUR L’INTERVENTION ?



La pose des fils dure moins de 2 heures, elle est effectuée sous anesthésie locale.


Avant


    - Pas d’aspirine durant 5 jours - Se laver soigneusement les cheveux avec de la Bétadine, 2 fois la veille et 1 fois le matin précédant l’intervention. - Prévoir d’être accompagné(e) pour le retour


Après


    - Etre au calme pendant 48h - Attendre 24h pour se laver la tête - Pour la toilette du visage : mouvement du bas vers le haut pendant la 1ère semaine - Dormir sur le dos pendant au moins 3 nuits.


Les suites sont simples, hormis quelques ecchymoses et un léger oedème.

Les plis, plus ou moins importants selon la traction réalisée, disparaîtront spontanément dans les jours qui suivent l’intervention.


Les ecchymoses, d’importance très variable, restent le symptôme le plus fréquent dans les suites d’une implantation, et sont très liées à la facilité qu’a le patient à en présenter. La localisation des implants est également déterminante, toute la région péri-orbitaire étant susceptible de saigner plus facilement. Les oedèmes, parfois notables aux paupières supérieures et inférieures, sont eux aussi l’apanage de patients prédisposés. Ils peuvent être prévenus en partie par un traitement adapté (corticoïde) et leur résorption accélérée par des drainages lymphatiques manuels.



SUITES DES FILS RESORBABLES


Aucune allergie à ce produit n'a été signalée.
Les incidents sont rares et mineurs (rougeurs, ecchymoses légères passagères) sous couvert d'une pose correcte. Aucune cicatrice. Ils durent en moyenne de 18 à 36 mois.

1ère semaine : Repos conseillé le jour même, douleurs crâniennes et parfois temporales (douleurs à la mastication) durant 2 à 6 jours (ADVIL). Reprise de l’activité possible selon avis médical dans les 24h.

L’effet tenseur se voit immédiatement, il peut apparaître quelques plis cutanés qui disparaîtront dans les 2 ou 3 semaines suivant l’intervention ; de même des ecchymoses ou hématomes peuvent être visibles pendant quelques jours.

Les suites opératoires sont simples et non douloureuses, quelques ecchymoses

le long du trajet des fils ou un œdème très léger dans certains cas. Un maquillage couvrant suffira à camoufler ces imperfections momentanées. Un aspect fripé de la peau peut durer 3 à 4 jours. La reprise de l'activité est immédiate. Une couverture antibiotique est préconisée. Il est recommandé d'éviter les expressions trop marquées pendant quelques heures. 2ème semaine : gonflements et œdèmes des joues pendant 1 à 2 semaines parfois observés, plus marqués les 3 premiers jours. 4ème à 6ème semaine : Résultats stabilisés



SUITES DES FILS NON RESORBABLES


1ère semaine : L’effet tenseur se voit immédiatement, il peut apparaître quelques plis cutanés qui disparaîtront dans les 2 ou 3 semaines suivant l’intervention ; de même des ecchymoses ou hématomes peuvent être visibles pendant quelques jours.

Les douleurs, plutôt perçues comme de fortes tensions, sont elles aussi très variablement ressenties. Si les douleurs crâniennes et parfois temporales (douleurs à la mastication) peuvent apparaître durant 2 à 6 jours, elles sont généralement bien maîtrisées par de simples antalgiques comme l’ADVIL. Repos impératif car la douleur s’améliore avec la position allongée et reprise de l’activité possible selon avis médical entre 48h et 7 jours.

L’aspect tracté est assez typique de cette technique et peut être visible pendant quelques jours, plus rarement quelques semaines, si la peau est faible ou très affaissée. Il surprend souvent les patients, qui craignent de le voir persister. Il est en fait nécessaire pendant quelques jours chez les patients dont la peau est fine, puisqu’un léger relâchement qu’il faut anticiper va s’opérer dans les jours suivant l’intervention.
En général les suites opératoires sont simples et non douloureuses, quelques ecchymoses parfois le long du trajet des fils ou un œdème très léger dans certains cas. Un maquillage couvrant suffira à camoufler ces imperfections momentanées. Un aspect fripé de la peau peut durer 3 à 4 jours. Une couverture antibiotique est préconisée. Il est recommandé d'éviter les expressions trop marquées pendant quelques heures.

2ème semaine: Encore quelques gonflements, œdèmes des joues pendant 1 à 2 semaines, plus marqués les 3 premiers jours.

4ème à 6ème semaine : Résultats stabilisés

Jusqu’au 3e mois : les résultats s’améliorent.



Effets secondaires possibles


    - Une sensation d’inconfort et de tiraillement pendant quelques heures, puis des ecchymoses et un léger œdème pendant 1 semaine environ.

Plus rarement :


    - Une hyperpigmentation en regard de la zone d’injection. - Une infection localisée. - Un plissé visible sous la peau disparaissant en quelques semaines.


Exceptionnellement :


    - Des réactions locales à type de nodules inflammatoires douloureux. - Une paralysie de certains muscles moteurs, pouvant induire : - Une ptose (chute) du sourcil et de la paupière supérieure. - Une paralysie d’un certain nombre de muscles de la joue gênant le rire et le sourire.


La technique des fils tenseurs est une technique plus douce que la chirurgie, elle est aussi moins coûteuse et moins invasive. Si elle est également moins spectaculaire que le lifting chirurgical, ses suites opératoires sont bien plus légères et ne nécéssitent pas ou très peu d’éviction sociale.



LA DUREE



Elle est en fait très variable selon la nature des fils (permanents ou résorbables), leur longueur, leur nombre, et la technique utilisée, alors qu’on leur attribue en général une durée de vie faible, par amalgame avec les fils d’or, les fils courts et les fils résorbables.
Les fils courts ; ne donnent quasiment aucun résultat, sauf peut-être lors du pseudo-cerclage des pommettes proposé par SULAMANIDZE. Ce praticien russe a cessé ce type d’implantation de fils courts depuis 2005, et il les remplace maintenant par des fils en « ressort » (APTOS SPRING) , non autorisés en France.
Les fils longs actuels ; donnent des résultats à deux à trois ans, parfois plus sur tissus légers, mais ils doivent être multiples, un fil isolé n’ayant que peu d’effet.
Les fils longs montés en X ; durent plus de trois ans.





Le système EASYLIFT® ; permet au bout de plusieurs années (3 en général) de tirer à nouveau sur les fils lisses enfouis sous le cuir chevelu et de gagner encore des années de résultat.





Un local dédié, un éclairage parfait, une stérilisation aux normes et du matériel jetable pour l’asepsie du patient et des soignants, sont la règle pour ce niveau de pratique.
L’intervention se fait sous anesthésie locale, parfois sous sédatif associé si le patient est inquiet.
Les fils tenseurs ont à ce jour une quinzaine d’années d’existence, ils ont beaucoup évolué.
Les fils résorbables ou non résorbables, approuvés FDA (Food and Drug Administration) et CE, à usage unique, sont des matériaux parfaitement biocompatibles et sécures.



QUESTIONS LES PLUS FREQUENTESen savoir +


  1. 1. Faut-il une hospitalisation ?

    Non.


  2. 2. Faut-il une anesthésie lourde ?

    Non. Une anesthésie locale suffit.


  3. 3. Quelle est la durée d’intervention ?

    2h30.


  4. 4. Quelles sont les suites ?

    Des possibles ecchymoses, des douleurs variables à type de tension pendant quelques jours : l’immense majorité des patients étant visible à 7 jours.


  5. 5. Quelle est la durée du résultat ?

    De très nombreuses années, après une éventuelle remise en tension des fils après 2 ou 3 ans (recul actuel supérieur à 6 ans).


  6. 6. Peut-on enlever les fils ?

    Oui.


  7. 7. Les fils sont-ils visibles sous la peau ?

    Non, s’ils sont à la bonne profondeur.

  8. 8. Les fils sont-ils sensibles sous la peau ?

    Non.


  9. 9. Peut-on implanter ces fils après avoir eu un lifting chirurgical ?

    Oui.


  10. 10. Peut-on pratiquer un lifting chirurgical après les fils ?

    Oui.

  11. 11. Y a-t-il des traitements contre-indiqués après implantation ?

    Oui, l’épilation laser sur les zones implantées, et la radiofréquence sur le visage.


  12. 12. Combien de temps avant de retravailler?

    2 à 15 jours.


  13. 13. Ce traitement convient-il aux hommes ?

    Parfaitement, leur peau épaisse y est très propice pour les fils non résorbables notamment.